TRAVELS & MEMORIES

De l'altiplano argentin au désert de sel de Bolivie

Bolivie

Après avoir quitté le parc national de las Quijadas, nous remontons le pays vers une zone qui détient un écosystème particulièrement surprenant. Le climat varie du semi-aride de Las Quonchas au climat subtropical des forêts yuangas de la rioja en même pas deux cent kilomètres de distance.

Aussi appelé l'altiplano ou la plaine d'altitude en français, est situé au cœur de la cordillère des Andes, est la plus haute région habitée au monde après le plateau du Tibet. Lorsque nous nous y sommes rendu avec léa, nous avons pus voir des communautés vivant à plus de 3700 mètre de hauteur dans un froid extrême. Mais alors pourquoi cette région de l'argentine a t'elle tant à offrir ?

Read more

Histoire de Veilchental, rencontres et souvenirs... 

Au moment ou j'écris je suis dans une tente au milieu de nul part dans la région de Cordoba prés de Villa général belgrano , une partie humide et tempérée de l'argentine, touristique aussi appelée la sierra . J'ai pris le bus depuis buenos aires la veille pour venir me placer dans un camping agro-écologique prés de villa belgrano chez Roger shnaub un gars sympa qui vit en sérénité avec sa petite famille .

Read more

Chez le Porteño, il n'y a qu'un chemin. C'est le paradis. Valparaiso de chile 

Ville jadis d'une richesse economique, valparaiso se perd mais garde ses fantômes de côté. Augusto pinochet et salavador alliende sont tous les deux des enfants de la ville mais ces choses là la ville n'en fait pas le tourisme. Je me suis dit lorsque j'ai visité Valparaiso que je devrais faire un petit article sur cette cité portuaire situé au bord de la côte pacifique. Lors de mon voyage avec léa au chili j'y ai passé quelques jours, j'aurais aimé séjourné un peu plus pour pouvoir apprendre et connaître cette cité. Débarqué fraîchement dans la ville, j'ai été atterré par une première chose, le compactage des habitations qui dominent et qui s'étalent sur le flan de montagne surplombant le centre ville et le port, escalader les collines, les cerros auxquels on peut accéder par ces ascenseurs qui sont à la ville ce que la tour Eiffel est à Paris. Là-haut, tout est calme. Les maisons, des plus jolies villas aux plus misérables masures faites de tôles ondulées rongées par la rouille, voient l'océan au loin. Si personne dans les hauteurs ne vous invite à regarder par sa fenêtre, il suffit d'aller chez Pablo Neruda pour profiter du point de vue.

Read more